Algodystrophie : un traitement post-traumatique ou post-chirurgical

     

L’Algodystrophie résulte vraisemblablement d'une perturbation du fonctionnement du système sympathique. S'installant à la suite d'un traumatisme (fracture, entorse), d'une intervention chirurgicale ou sans cause apparente, elle atteint le plus souvent les membres inférieurs, mais peut toucher le membre supérieur (syndrome épaule-main après un infarctus du myocarde, par exemple).
Les objectifs de la cure sont de limiter la phase initiale ou inflammatoire et la phase dite secondaire afin d’éviter la survenue de raideurs séquellaires irréversibles. En phase inflammatoire, les techniques ont pour but de lutter contre la douleur et l’œdème : douches locales, bains, douches locale écossaise (alternance d’eau chaude et froide provoquant une succession de vasoconstrictions et vasodilatations).
Dans la phase II de l’algodystrophie, le premier objectif est de lutter contre l’atrophie qui peut devenir irréversible. Les meilleurs résultats ont été observés en phase dite chaude ou initiale, d’où l’importance d’une prise en charge précoce.

Objectifs de la cure :
  • Rompre avec le stress quotidien
  • Limiter la phase initiale inflammatoire
  • Prévenir la phase secondaire pour éviter les raideurs séquellaires irréversibles
  • Lutter contre la douleur et l'oedème (soins sédatifs, bains ou douches à faible pression, étuves de vapeur, pressothérapie, cryothérapie).
  • Utilisation de la Kneippthérapie (alternance eau chaude thermale à 39°C) en micro-jet et eau plus froide favorisant une succession de vasoconstrictions et vasodilatations afin de rééduquer le système sympathique régional (appelée aussi douche écossaise locale)
  • Obtenir des résultats de diminution de l'oedème en prenant en compte la règle de l'indolence.

Techniques et résultats

Dans la phase II de l'algodystrophie, le premier objectif est de lutter contre l'atrophie qui peut devenir irréversible.
Les techniques thermales font non seulement appel aux soins utilisés dans la phase initiale, mais le médecin prescrit davantage d'application d'argile mais surtout la rééducation prudente et progressive en piscine.
La kinébalnéothérapie avec mobilisation est essentielle dans le traitement de cette affection. Quelle que soit la phase, la cure thermale permet détente et rupture avec le stress de la vie quotidienne, apports thérapeutiques non négligeables  lorsque l'on connaît l'importance jouée par les facteurs anxiodépressifs dans le syndrome algoneurodystrophique.
Les meilleurs résultats restent tout de même observés en phase dite «chaude ou initiale» qui justifie une prise en charge thermale précoce.




 
 
AccueilAccueil Espace thermalLes Thermes Espace CiéléoCiéléo Demande de contactContactez-nous Plan d'accèsPlan d'accès Barèges et la valléeBarèges et la Vallée 
Espace Thermal  Espace Ciéléo     Ligne séparation
Les Thermes de Barèges / Ciéléo
Rue Ramond 65120 Barèges - Hautes Pyrénées - T.05 62 92 68 02
Mentions légales   |   Crédits